14 mars : fin du Pass vaccinal / les nouvelles règles

Depuis le 14 mars 2022, le Pass vaccinal est suspendu (il n’est plus  demandé) dans les restaurants, bars, cinéma, musées, … et le port du masque n’est plus obligatoire dans la plupart des lieux (à l’extérieur comme à l’intérieur) sauf dans les établissements médicaux et médico-sociaux (Hôpitaux et EHPAD) ainsi que dans les transports (compte tenu de la promiscuité de ses lieux). 

 

Le port du masque n’est pas pour autant proscrit bien sûr : les enseignants et les élèves, par exemple, pourront le garder s’ils le souhaitent, a précisé le ministère de l’Éducation nationale.

 

LES CHIFFRES 

SUIVI DE L’EPIDEMIE EN FRANCE (Chiffres du 4 mars 2022 – données santé publique France)

MEDECINE DE VILLE ET HÔPITAL

POINT DE LA SITUATION

En France, le taux de positivité est en hausse. Le taux d’incidence est supérieur à 1000 cas pour 100 000 habitants.

Un peu partout en Europe, on observe également une hausse du taux d’incidence.

Le Variant Omicron est dorénavant majoritaire. il est beaucoup plus contagieux mais entraineraient des formes moins graves de la maladie.

La vaccination reste obligatoire pour les professionnels de santé

La vaccination est obligatoire pour tous ceux qui travaillent au contact des personnes fragiles. Doivent être obligatoirement vaccinés :
  • tous les personnels (y compris administratifs) des établissements de santé, des établissements médico-sociaux (EHPAD, USLD, résidences autonomie, structures handicap avec ou sans hébergement et y compris non médicalisées), des établissements sociaux rattachés à un établissement de santé (LHSS, LAM, CSAPA, CAARUD, CLAT, CEGGID) ;
  • les aides à domicile intervenant auprès des personnes touchant l’APA ou la PCH, dans le cadre de services à domicile ou en tant que salariés des particuliers employeurs ;
  • les personnels des entreprises de transport sanitaire (y compris taxis conventionnés) ;
  • toutes professions du livre IV du CSP, conventionnées ou non, et professions à usage de titres, ainsi que leurs salariés (ex. : secrétaires médicales, assistants dentaires) ;
  • tous les étudiants en santé ;
  • les SDIS-Pompiers (professionnels et volontaires) ;
  • les personnels des services de santé au travail.

Les personnes justifiant d’une contre-indication à la vaccination seront exemptées de l’obligation vaccinale.

A noter : Afin de faciliter la vaccination, les salariés et les agents publics bénéficient d’une autorisation d’absence pour se rendre aux rendez-vous vaccinaux. Leur employeur pourra aussi leur accorder une autorisation pour accompagner leurs enfants mineurs à la vaccination.

 

Attention : Le maintien du haut niveau d’adhésion aux mesures barrières y compris chez les personnes ayant reçu un schéma de vaccination complet et en particulier au contact des personnes à risque de formes graves est indispensable.